une œuvre très dense,

près de 3000 toiles et aquarelles,

dont 1473 sont répertoriées

à ce jour.

 

 

l'œuvre

L'œuvre de Neillot évolue en trois grandes périodes :

 

- La première (1920-1929) se manifeste par un souci de construction  rigoureuse, aboutissant parfois à une certaine stylisation, mais aussi une présence de la couleur déjà affirmée.

 

- La deuxième (1930-1945) est dominée par la re-cherche d'une qualité de matière picturale : composition où les rapports de force - en écho à sa vénération pour Cézanne - sont soutenus par la richesse, la densité de la matière, et où la couleur, dans les gammes d'ocre et de vert, témoigne d'une certaine gravité devant la nature.

 

- La troisième (1946-1973) se traduit par une exaltation de plus en plus vive de la couleur, mais jamais aux dépens de la composition. Elle donne à la peinture de Neillot une allégresse, une puissance explosive qui lui permettent d'exprimer avec force les rythmes inscrits dans la nature, et la joie ressentie à cette union de l'être et de la terre.

Dans son œuvre très dense, paysage et nature morte occupent la plus grande place, sans oublier les nus, les figures et les aquarelles.

Plusieurs régions, outre l'Île-de-France et le Bourbonnais ont attiré Neillot : Causses, Cévennes, Charente, Lyonnais, Normandie, et surtout la Provence qu'il affectionnait.

 

   Une vue synthétique de son œuvre montre que Neillot, indéniablement influencé par le fauvisme, a eu pour but d'enrichir et de dépasser les conquêtes de ce mouvement.

La rigueur, l'équilibre, la maîtrise des volumes donnent à sa peinture une autre ampleur et une autre vision.

 
           

 
         
           
               
suite...